Conférence Chaire - Mastère spécialisé OSE 2015

La Chaire Modélisation prospective et les élèves du Mastère Spécialisé OSE (Optimisation des Systèmes Energétiques) ont co-organisé une conférence sur les "Enjeux de la COP21" qui a permis d'apporter des contributions à la préparation de la COP21 à travers la mise en perspective de différentes approches globales et au regard d'initiatives sectorielles et individuelles.

Avec la contribution du GREC-PACA (Groupe régional d'experts sur le climat en Provence-Alpes-Côte d'Azur), la mobilisation de la région PACA dans la lutte contre le changement climatique a été présentée par la Vice-Présidente de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, déléguée au développement soutenable, à l’environnement, à l’énergie et au climat, Annick DELHAYE, avant de poursuivre la discussion sur les impacts du réchauffement et de l'acidification de la mer Méditerranée et d'échanger sur les applications à l'échelle locale de la modélisation climat.

Au programme de cette journée :

Les enjeux de la COP 21 : approches globales et initiatives sectorielles et individuelles

Retour sur les enjeux économiques et technologiques de la négociation climat
Nadia MAÏZI (CMA, MINES ParisTech) et Jean-Charles HOURCADE (CIRED, Ponts ParisTech)
Nadia MAÏZI et Jean-Charles HOURCADE sont revenus sur le contexte des négociations climatiques, et les enjeux associés d’une transition énergétique sous contrainte environnementale. Ont alors été discutées les conditions régionales, technologiques et sociales d’enclenchement de cette transition, et en particulier, les outils économiques et les policy mix nécessaires à la bifurcation de systèmes techniques et de modes de développement.  

Contributions originales des élèves du Mastère Spécialisé OSE - MINES ParisTech
Huit étudiants ont présenté les travaux de la promotion qui propose quelques clés originales pour rechercher des solutions durables répondant à des contraintes  de plus en plus fortes : changement climatique, épuisement des ressources, contraintes politiques et financières, etc.

  • Centrales à charbon : Comment contraindre les banques à financer des projets sobres - Jérémy LIOGIER
  • Uranium: Vers une meilleure maîtrise d’une ressource sensible - Julien DAVID
  • Le recyclage de l’acier, une opportunité pour la réduction des émissions de CO2 - Meryem LAFHEL
  • Minimiser les effets adverses des politiques de changement climatique sur l’OPEP  - Zineb BENKHADRA
  • Un démonstrateur pour un fonds vert climat efficace -  Yvann NZENGUE
  • Le citoyen «lean», une approche à l’échelle humaine pour réduire les impacts environnementaux - Benoit PLOUX
  • Comment gérer la congestion automobile urbaine ? - Rémy DOUDARD
  • Du changement climatique au stress hydrique, proposition d’un mécanisme de marche d’eau virtuelle - Laura BARBIER

Provence-Alpes-Côte d’Azur, un territoire engagé face aux changements climatiques

Mobilisation de la région pour la lutte contre le changement climatique
Annick DELHAYE, Vice-Présidente de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, déléguée au développement soutenable, à l’environnement, à l’énergie et au climat
Présentation des actions de la Région en faveur de la lutte contre le changement climatique, de l’adaptation du territoire et de la transition
énergétique.

Le Groupe Régional d’Experts sur le Climat (GREC), interface entre communauté scientifique et acteurs du territoire
Marie LOOTVOET, animatrice du GREC - PACA
Le groupe régional d’experts sur le climat en Provence-Alpes-Côte d’Azur (GREC-PACA) est né du souhait de rapprocher la communauté scientifique des gestionnaires et décideurs du territoire autour des enjeux du changement climatique. La vocation de cette démarche collective est de centraliser, transcrire et partager la connaissance scientifique sur ces questions en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Impacts du réchauffement et de l’acidification de la mer Méditerranée
Jean-Pierre GATTUSO, Directeur de recherche, Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer
La Méditerranée s’est réchauffée de près de 1°C au cours des 25 dernières années. Les prévisions suggèrent un réchauffement d’environ 2,5°C au cours du XXIe siècle. Comme les autres mers et océans, la mer Méditerranée absorbe du CO2 atmosphérique, ce qui limite le réchauffement de l’atmosphère mais perturbe la chimie de l’eau provoquant son acidification. L’acidité des eaux dans le nord-ouest de la Méditerranée a augmenté de 10% depuis 1995. Si nous continuons à émettre du CO2 au rythme actuel, l’acidité augmentera encore de 30% d’ici 2050 et de 150% d’ici la fin du siècle. Les processus de réchauffement et d’acidification de l’eau de mer, ainsi que leurs impacts, seront discutés dans ma présentation.

La modélisation climatique et les applications à l’échelle locale
Nicolas MARTIN, Maître de conférence, Université de Nice, UMR «Espace»
Le système climatique terrestre fait l'objet de modélisations déterministes depuis plus de 50 ans. Actuellement le niveau d'information géographique le plus fin (la résolution spatiale) est de l'ordre de la dizaine de kilomètres.
Cependant, par l’intermédiaire du downscaling statistique, la taille des pixels des modèles est considérablement affinée pour aboutir à des résolutions spatiales d'une centaine de mètres et moins encore. Ainsi des cartographies très locales des projections climatiques pour certaines applications telles que l'enneigement des massifs ou le confort thermique urbain sont réalisables.