Regards croisés sur la politique énergétique de la France et de l'UE

Table ronde organisée par l'Association des Economistes de l'Energie, avec le concours du Ministère de l'écologie, du dévelopement durable et de l'énergie (DGEC) et la contribution de la Chaire Modélisation prospective.
Mercredi 14 novembre 2012 - MINES ParisTech - Paris - En salles V115-116.

Fin 2012, le gouvernement met en place un grand débat national sur la transition énergétique, qui contribuera à l'élaboration en 2013 d’un projet de loi de programmation. L’AEE poursuit son action d’information des acteurs en organisant une conférence réunissant les experts nous aidant à appréhender les enjeux d’une composante majeure de ce débat : comment sont déterminés les scénarios énergétiques et comment peut-on les utiliser ?

Objectifs du colloque "Regards croisés d'économistes, de parlementaires et de l'Administration sur la politique énergétique de la France et de l'UE : Quels scénarios et comment s'en servir ?"
La Commission européenne a publié en décembre 2011 une « Feuille de route de l’UE pour l’énergie à l’horizon 2050 » qui repose sur 7 scénarios (et des variantes) préparés par l’Université Technique d’Athènes (NTUA) sur la base du modèle PRIMES :

  • Scénario de référence, ne prenant en compte que les politiques adoptées en mars 2010
  • Initiatives politiques actuelles (CPI ) tenant compte des politiques et mesures envisagées
  • 5 scénarios de « décarbonisation », c-à-d conduisant à une baisse de 85% des émissions de CO2 d’ici 2050 :
  1. Efficacité énergétique renforcée
  2. Technologies diversifiées d’approvisionnement
  3. Energies renouvelables renforcées
  4. CSC différé
  5. Nucléaire bas

L’Ecole des Mines ParisTech élabore également des scénarios énergétiques dans le cadre de sa Chaire Modélisation prospective au service du développement durable. Elle utilise pour ce faire le modèle MARKAL-Times qui est largement utilisé au niveau mondial.

L’objectif de la conférence est de mieux comprendre le cadre dans lequel s’inscrit l’analyse et la définition de la politique énergétique européenne - et française par analogie -, lorsqu’on utilise une telle structuration de l’évolution à moyen et long terme d’un système énergétique. Quelles sont les hypothèses exprimées ou sous-jacentes qui sont les plus déterminantes dans les trajectoires retenues ? Quelles sont les principales incertitudes et comment en apprécier la portée ? Quelles sont les trajectoires éventuellement « oubliées »? Comment expliquer aux décideurs publics et aux parties prenantes, l’intérêt, les avantages et les limites d’un exercice de type « Feuille de route de l’UE pour l’énergie à l’horizon 2050 » ?

Intervenants :

  • Christian Bataille, Député, Vice-président de l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques,
  • François Brottes, Député, Président de la Commission des affaires économiques de l’AN (non confirmé),
  • Pantelis Capros, Directeur du laboratoire E3M à l’Université Nationale Technique d’Athènes (NTUA),
  • Pierre-Franck Chevet, Directeur général de l’énergie et du climat, MEDDE
  • Alain Grandjean, membre du Comité stratégique de la Fondation Nicolas Hulot,
  • Nadia Maizi, Directrice du Centre de Mathématiques Appliquées à l’Ecole des Mines ParisTech,
  • Hervé Mariton, Député, Membre de la Commission des finances de l’AN,
  • Christian de Perthuis, Professeur d’économie à l’Université Paris Dauphine, Chaire Economie du Climat, ancien président du Comité «Trajectoires 2020-2050 vers une économie sobre en carbone »,

Public concerné : Le colloque s’adresse à toute personne intéressée par l’économie de l’énergie désireuse de comprendre ces mécanismes et d’approfondir ses connaissances. Association à vocation académique et industrielle, l’AEE offrira cette conférence sans coût. L’inscription est obligatoire. Du fait du nombre limité de places, nous vous conseillons de vous inscrire dès à présent. Un cocktail sera donné à l’issue de la conférence.